Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dévorer une oeuvre entière

Je prends connaissance avec intérêt d'un commentaire à propos de ma décision de lire tous les livres de Patrick Modiano, et de n'en abandonner aucun, même se l'un d'entre eux ne me passionne pas beaucoup.
Ce commentaire pose deux questions: comment peut-on lire à la suite plusieurs livres d'un même auteur et doit-on abandonner ou non la  lecture d'un livre si l'on 'n'accroche" pas au bout des 30 voire des 50 premières pages.
Questions intéressantes. J'y réponds: q
uand je commence un livre, je vais toujours jusqu'au bout, même si les quelques premières dizaines pages ma paraissent difficiles ou ennuyeuses, je ne renonce pas, il m'est impossible, insupportable d'abandonner un livre en cours de route, et même si effectivement quelques livres se sont révélés pour moi sans intérêt malgré mon entêtement à les avoir lus stoïquement jusqu'à la dernière ligne, ( et au moins dans ces cas-là, je me sens le droit de porter un jugement, comme pour ce que je considère comme un mauvais film, une mauvaise série télévisée, une émission médiocre) il y a eu en revanche tellement de livres que j'ai trouvés magnifiques une fois passé les 10, 20 ou même 50 premières pages, je pourrais citer quelques œuvres célèbres. Et puis, je ne me suis jamais senti seulement comme un lecteur, mon regard est certainement déformé par l'écrivain que je suis, car l'écrivain qui est derrière le texte n'est jamais absent de mon esprit, j'avoue que c'est probablement un peu dommage et cela doit me gâter un peu la lecture, comme cette manie de prendre des notes et quelquefois de rédiger de véritables fiches de lecture. Mais qu'y puis-je? Donc je n'abandonne pas un livre aussi par respect pour son auteur, et de cela, j'ai surement tort, car si on trouve un livre mauvais, pourquoi en poursuivre la lecture, si le plaisir que doit procurer la lecture n'existe pas ? Ensuite, peut-on décider un jour de lire tous les livres d'un même auteur, les uns après les autres? Je pense avec beaucoup de conviction que cela est possible, voire même utile, j'ai ainsi un jour relu TOUT Gide, TOUT Proust, TOUT Molière , et j'en passe; mais la démarche est différente que celle qui consiste à ne lire qu'un seul livre de cet auteur, et attendre plusieurs mois pour en lire un autre. En lisant du même auteur plusieurs livres les uns après les autres, c'est un "auteur qu'on lit" et non plus un roman ou un essai, on entre dans une œuvre complète, on la découvre, ou on la redécouvre, on la cerne, on fait corps avec elle, on suit un auteur pas à pas, on comprend ses motivations, la technique de son travail, son style, sa force et ses faiblesses, ses répétitions, ses manies, et surtout, surtout on retrouve les personnages qu'il a en lui, qu'il porte de livre en livre, ses obsessions aussi.
Plusieurs de mes lecteurs me font remarquer combien mes romans sont différents les uns des autres, alors que chez la plupart des autres écrivains, on retrouve les mêmes thèmes, le même climat, les mêmes paysages, et c'est aussi cela qui les attachent à tel ou tel écrivain, qu'en ce qui me concerne je les déconcerterai un peu, car aucun roman ne "ressemblerait " à l'autre, je serais tenté de répondre : "eh bien tant mieux, je ne suis pas seulement un écrivain mais avant tout un romancier guidé toujours par mon imaginaire qui occupe une place importante dans mon existence, " mais pourtant il n'empêche, il y a une trame qui relie tous mes livres, laquelle ? Moi je le sais, mais c'est à vous de répondre, mes chers lecteurs, sans qui l'existence de mes livres n'auraient aucun sens, tant que j'écris, ce que j'écris m'appartient mais une fois publié, ces textes deviennent autonomes, ils mènent leurs vies et comme toutes vies deviennent exposées avec tous les risques et périls.

Commentaires

  • Ton regard est peut être déformé par l'écrivain , artiste, initié, que tu es! Moi, je suis une profane, une lectrice qui recherche avant tout l'évasion ,c'est aussi pour cela que je ne peux pas passer instantanément d'un roman à un autre, il me faut un temps de "digestion" parce que j'aime y repenser encore quelque temps après l'avoir lu.; C'est essentiellement cela qui m'intéresse, et je n'abandonne pas un livre parce que je le juge mauvais, simplement parce qu'il ne répond pas à mes attentes du moment, Rien n'est définitif! Mais oui, il a une trame qui relie tous tes livres!

Écrire un commentaire

Optionnel